Edito : Chapeau bas!

Edito : Chapeau bas!

Ceux qui croyaient que le Maroc allait négocier le nouvel accord de pêche en position moins confortable, avaient tout simplement tort.

En plus de la victoire sur le plan juridique et diplomatique en parvenant au passage à retracer clairement la ligne rouge concernant l’intégrité territoriale, la partie marocaine a pu également obtenir quelques nouveautés non négligeables notamment sur le plan de la durabilité, les zones de pêche et les conditions d’accès pour la flotte européenne. Concrètement, le nouvel accord définit précisément les zones de pêche et zones de gestion selon les catégories de flottes et d’espèces cibles.

Même la contrepartie financière va connaître une augmentation de plus de 30%. A ces nouveautés vont s’ajouter également d’autres comme l’exclusion de la façade de la Méditerranée ainsi que certaines espèces à préserver, sans oublier le nombre de marins marocains embarqués qui va augmenter. Ces avantages peuvent renseigner sur la qualité de la démarche marocaine et la compétence des négociateurs nationaux. Cette expérience pourrait très bien servir de modèle dans d’autres secteurs afin que la même démarche soit reproduite. Les seules lignes rouges doivent concerner uniquement l’intérêt suprême de la Nation et ses constantes.

Enfin, il est plus que nécessaire de rendre un hommage aux responsables marocains toutes catégories confondues pour la qualité des négociations et surtout du combat mené. Chapeau bas mesdames et messieurs !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *