Edito : Citoyens VIP

Edito : Citoyens  VIP

Ceci est une histoire vraie. Il y a quelques jours, dans une administration qui reçoit du grand public à Casablanca, un simple agent de front office chargé des légalisations de signatures a eu la malencontreuse idée de demander à un citoyen venu déposer une signature de s’acquitter de droits conformément aux textes en vigueur.

Car le citoyen en question se trouvait être une personnalité publique connue, haut responsable encore à ce jour, dont on taira le nom, qui s’est senti offusqué d’être obligé de faire le déplacement lui-même, de faire la queue d’attente comme tout le monde et, par-dessus tout, de se voir réclamer le paiement de droits et taxes pourtant appliqués à tous. Il n’en fallait pas plus pour que le pauvre agent passe un sale quart d’heure en se voyant traiter de tous les noms et insulter en public.

Schizophrène ! C’est le moins qu’on puisse dire de l’attitude de quelqu’un qui passe son temps à faire dans le discours moralisateur, à tour de bras, mais qui dans la réalité fait et pense exactement le contraire. C’est davantage inquiétant, quand le «quelqu’un» en question se trouve être, par-dessus tout, un haut responsable qui se présente en public comme faisant partie des donneurs de leçons attitrés en matière de civilité, de valeurs, de citoyenneté, d’éthique, de justice sociale et autres grands mots. Mais on l’aura compris, ceci est juste pour de la consommation médiatique…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *