Edito : En voie d’extinction

Edito : En voie d’extinction

Les thèses séparatistes sont-elles en voie de disparition? Après l’Irlande du Nord et son IRA (Irland republic army) et les pays basques en Espagne et leur ETA qui ont complètement disparu aujourd’hui sans oublier l’armistice conclu entre Bogota et les Farc en Colombie, on peut penser également que le polisario ne peut plus jouer un rôle aujourd’hui.

 

Depuis des années, la thèse des séparatistes est en perte de vitesse jusqu’à devenir insensée. Ce groupe directement sorti d’un vieux livre de l’histoire rappelant une époque de la guerre froide déjà très lointaine, ne peut en aucun cas parler des populations sahraouies.

Les récentes décisions prises par différentes instances de l’Union européenne au sujet de l’accord agricole confortant la position du Maroc au détriment des séparatistes montrent combien les thèses avancées par ces derniers sont infondées.

C’est pour cette raison que la communauté internationale ne doit plus appréhender ce sujet comme un conflit entre un Etat souverain et une organisation indépendantiste, mais plutôt comme un dossier d’un groupe avec des revendications sociales et politiques dont une bonne partie est résolue aujourd’hui avec le plan d’autonomie élargie et le modèle de développement des provinces du Sud.

La communauté internationale doit aujourd’hui exercer une vraie pression sur les séparatistes et leurs bailleurs de fonds afin de clore un sujet qui n’a que trop duré. Le Maroc fait déjà preuve d’une grande bonne foi depuis de longues années. C’est aux autres maintenant de montrer qu’ils le sont réellement quitte à les obliger…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *