Edito : Enfance dites-vous ??!

Edito : Enfance  dites-vous ??!

Un Maroc sans enfants de rue. C’est le vœu pieux d’une campagne nationale en cours en plus d’une circulaire du ministère public, traduisant ainsi une forte implication du parquet général pour prendre au sérieux un sujet épineux de la société marocaine.

Mais il y a en face une dure réalité. Il suffit de faire un petit tour dans les différentes artères de la métropole pour comprendre réellement l’ampleur du phénomène dans un Maroc qui semble être de plus en plus moins digne de son enfance. Dans certaines villes, l’on est tenté de croire qu’il existe un véritable trafic d’enfants chapeauté par des mafias de la mendicité. Certaines mendiantes réussissent même l’exploit à rester d’éternelles mamans d’enfants et de nourrissons.

On dirait que le temps s’arrête pour ces bébés qui ne grandissent pas ou plutôt qui sont remplacés aussitôt pour faire perdurer le trafic et la mendicité. Si seulement il suffisait de «rafler» tous les enfants de rue. Où allons-nous les mettre? Dans des prisons ou bien dans les soi-disant centres de réinsertion de l’enfance? Nous craignons bien que les priorités des responsables soient plus accordées aux injonctions de Bretton Woods et que le bien-être et surtout l’avenir des enfants marocains d’une manière générale et ceux de la rue de manière spécifique soient relégués en seconde zone. La vérité c’est que le pays ne dispose pas d’infrastructures ou même de politique pour son enfance, par contre nous avons une bureaucratie… Si seulement une campagne et une circulaire pouvaient changer quelque chose…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *