Edito : La performance à tout prix…

Edito : La performance à tout prix…

Depuis deux ans, le ministère des finances a lancé une démarche novatrice en matière d’élaboration des budgets basée sur un concept baptisé «contrats de performance».

La nouvelle approche consiste à adosser le budget de chaque ministère à un programme constitué de projets dont chacun est exprimé en termes d’objectifs chiffrés et de délais de réalisation. L’idée est très louable dans la mesure où elle encourage, voire contraint, les ministères à donner plus de sens à leurs actions en les structurant autour de projets dont découlent les moyens au lieu de demander chaque année des budgets calqués sur les exercices antérieurs.

Le principe est novateur, certes, mais il peut produire des effets pervers, voire dangereux, si le choix des objectifs et leur mode de chiffrage ne sont pas faits de manière judicieuse, devenant ainsi une simple tâche fastidieuse vidée de son sens.

Ainsi, pour un ministère comme celui de l’éducation nationale, quand on parle d’objectifs chiffrés, on pense naturellement au taux de scolarisation ou encore réussite, entre autres. Or non seulement ce n’est pas suffisant mais cela incite les responsables à chercher le nombre et le volume sans avoir à se soucier de la qualité pourvu seulement qu’ils soient conformes avec leurs engagements sur la base desquels ils ont obtenu les budgets. C’est ce type de logique qui a conduit le système au désastre.

Au ministère de l’éducation nationale, il est consigné noir sur blanc que le taux d’élèves qui obtiennent leur certificat d’étude (premier diplôme sanctionnant le primaire) doit être de 90% mais qu’en même temps seuls 50% d’entre eux ont acquis les compétences qu’ils sont censés maîtriser en arabe, français, mathématiques et en sciences. En d’autres termes, on considérera que notre école est performante du moment qu’il y a un maximum d’élèves qui passe au collège même si la moitié d’entre eux n’a pas acquis les connaissances de base du primaire.

Et on ose appeler cela une performance… !!!

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *