Edito : Le temps public

Edito : Le temps public

En matière économique, et dans le business en particulier, le facteur temps est primordial. Pour une entreprise, les délais de production, de livraison, de paiement et de recouvrement impactent directement la performance et la rentabilité.

On peut en dire de même pour les projets et chantiers publics qu’ils soient de l’ordre de l’infrastructure physique ou de l’ordre de la réforme. Les dérapages en termes de délais, concernant les projets d’infrastructures, sont synonymes de dérapages de budgets et donc de dépenses supplémentaires imprévues. De même quand une route, une autoroute, un port ou même une petite école de campagne n’est pas achevée et livrée à temps cela veut dire que, quelque part, il y a un manque à gagner, au moins en termes de bénéfices pour la communauté, les usagers et les catégories de citoyens qui devaient en bénéficier.

On peut en dire de même pour une politique publique ou une réforme quel que soit son domaine. Si elle tarde à être mise en œuvre, elle perd totalement sa pertinence, voire son sens. On peut citer comme exemples la stratégie du tourisme, baptisée Vision 2020, restée tellement inerte qu’elle n’a presque plus aucune raison d’être. Les décideurs publics ont grand intérêt à ce que le facteur temps soit désormais un élément clé dans la conduite des politiques sur le terrain. Et être dans les temps et dans les délais n’est jamais impossible. Tout dépend de la volonté qu’on y met. En Inde, par exemple, dans la ville de Hyderabad, qui compte 30 millions d’habitants, autant que le Maroc tout entier, et d’une densité qui fait 10 fois celle de Casablanca, il a suffi de moins de 36 mois pour construire un réseau de métro de 72 kilomètres et 31 mois pour faire sortir de terre un méga aéroport d’une capacité de 40 millions de passagers. Ici même au Maroc, l’exemple qui illustre le mieux les avantages que procure le facteur temps est celui du port Tanger Med.

Avec la compétition des ports dans le pourtour méditerranéen, si le Maroc n’avait pas été rapide dans la réalisation, d’autres pays concurrents auraient capté le trafic à sa place avec ce qui en découle en termes d’investissements et d’emplois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *