Edito : Les doublons

Edito : Les doublons

En marge de la mise en œuvre de la régionalisation, le texte sur la déconcentration des pouvoirs du centre vers les régions a apporté une vision nouvelle de l’architecture de l’administration.

Le détail est passé presque inaperçu, mais le texte ouvre une piste intéressante en matière de synergie des services publics. Le texte donne la latitude aux gestionnaires et responsables régionaux de décider eux-mêmes de l’architecture des services extérieurs qui peut ne pas être la même que celle au niveau central et ce en fonction des spécificités et des priorités locales. Ainsi, une région peut décider de regrouper deux ou plusieurs départements en un seul ou, au contraire, de scinder un département central en deux régionaux si cela est nécessaire pour la servir sur le plan de développement  et les priorités. Ce faisant, il est certain que les régions pourront éventuellement réaliser des économies et des synergies intéressantes. 

Et justement, à l’heure où l’Etat central lui-même est à la recherche de moyens pour rationaliser ses dépenses, il serait intéressant d’explorer cette piste. Si ce n’est pas pour regrouper des départements, au moins on pourrait le faire pour éliminer les nombreux doublons qui pèsent sur le budget. Aujourd’hui, par exemple, il existe une instance qui s’appelle le Conseil économique, social et environnemental qui est censé étudier, diagnostiquer, proposer et donner son avis spontanément ou à la demande, sur toutes les questions économiques, sociales et environnementales. Mais à côté dudit conseil, il existe aussi une multitude d’autres instances publiques, notamment les observatoires qui remplissent le même rôle mais sur des questions plus précises. Cela suppose des moyens matériels et logistiques, des employés et donc des dépenses publiques pour finalement faire ce qui est déjà fait ou ce qui peut l’être avec des moyens plus réduits.

A quoi cela sert de garder de telles sources de gaspillage qui, en plus, sont souvent aussi l’origine de cacophonie dont l’Etat pourrait

se passer ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *