Edito : Mafias à nos portes

Edito : Mafias à nos portes

Une vraie scène de guerre à quelques kilomètres seulement du mur de protection dans la zone Sud et en pleine zone censée être démilitarisée.

Les images et vidéos, véridiques et authentifiées, qui ont été postées sur les réseaux au sujet d’un affrontement entre factions rivales au sein du Polisario se passent de tout commentaire. Pour une affaire liée à un gros trafic de drogue, deux clans de bandits appartenant à la même grande mafia qu’est le Polisario se sont livrés à une véritable bataille «militaire» où ont été utilisés des armes lourdes et du matériel de combat digne des grandes armées professionnelles. Le tout au vu et au su de la communauté internationale, à commencer par les troupes de la Minurso basées à quelques encablures du théâtre de la bataille.

Voilà qui confirme, s’il en est encore besoin, toutes les mises en garde et alertes que le Maroc ne cesse de lancer depuis des années. Sous couverture d’une pseudo lutte pour une république fantoche, appuyée par certains, nous voilà avec des gangs armés lourdement et jusqu’aux dents qui sillonnent de grands espaces où ils pratiquent dans la plus grande impunité toute sorte de trafics et d’activités illicites et criminelles : drogue, traite d’êtres humains, mercenariat, terrorisme…

En plus de sa cause légale, c’est contre ces mafias transfrontalières que le Maroc lutte depuis. 

Les pays de l’Europe devraient s’estimer heureux que le Maroc ait pu durant toutes ces décennies se poser comme un barrage solide contre ces mafias. Mais les Européens, tout comme la communauté internationale d’ailleurs, devraient aussi assumer pleinement leurs responsabilités et leur rôle en décidant de mettre fin une bonne fois pour toutes à cette menace. Et ils en ont largement les moyens…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *