Edito : Mineures

Edito : Mineures

Le mariage des mineures est un phénomène très connu. Il est donc évident qu’il pose problème.

Les chiffres inquiétants sont là. Les données disponibles aujourd’hui auprès des organismes concernés parlent d’elles-mêmes. Mais au-delà des statistiques, des mesures doivent être prises. Il est vrai que lors des les dernières années, les autorités compétentes ont introduit plusieurs changements pour faire face à cette problématique sociale. Aujourd’hui, il faut capitaliser sur ces efforts louables pour aller de l’avant en faisant preuve de perspicacité et de vision élargie. Bien évidemment, tout le monde doit s’impliquer dans ce chantier. Les institutions concernées, les responsables compétents, mais également les partis politiques, la société civile et les citoyens lambda.

Et pour cause. Le phénomène concerne tous les Marocains de près ou de loin. La solution doit être collective et globale mais surtout adaptable à toutes les situations et à tous les territoires. Il faut dire que le mariage des mineures peut poser par la suite d’autres problématiques qui ont un impact indéniable sur la cohésion au sein des familles marocaines.

La solution à ce genre de mariage peut être très bénéfique et permettra de solutionner d’autres questions qui restent toujours en suspens au sein de notre société. Bien sûr, tout retard pour trouver une solution va faire croître les problématiques sociales liées à ce phénomène.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *