Edito : Oser pour simplifier

Edito : Oser pour simplifier

La simplification des procédures administratives au Maroc avance mais à petits pas. Le chemin parcouru depuis des années est certes important, mais le Maroc aurait pu aller bien plus vite.

Car en matière de simplification des procédures et d’amélioration des services publics, il y a une profusion de modèles à travers le monde. Il ne s’agit pas de réinventer la roue mais de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs mais aussi de certaines expériences locales. Dans certains pays, la notion de copie conforme, avec laquelle des générations de Marocains ont grandi, n’existe pas.

La simple constatation d’un agent public de l’authenticité d’une pièce d’identité, par exemple, est suffisante. Pour des actes légaux ou commerciaux comportant des signatures devant être authentifiées, d’autres pays sont allés encore plus loin. L’authentification des signatures peut être effectuée non pas seulement par des agents publics mais par des délégataires.

Dans certains États aux USA, un acte portant des signatures peut être authentifié le plus simplement du monde par une agence bancaire qui joue le rôle d’un notaire. Mieux encore. Un acte peut être authentifié légalement même pendant un jour férié ou les week-ends… auprès d’une pharmacie ! On n’en est pas encore là pour ce qui est du Maroc. Mais des expériences réussies bien de chez nous ont également montré que rien n’est impossible avec les nouvelles technologies. Des milliers de petits commerces assurent aujourd’hui la fonction de comptoirs de paiement de factures de diverses natures et en toute sécurité. Rien n’empêche d’utiliser ces mêmes réseaux pour rendre d’autres services au citoyen y compris en matière de légalisation et d’authentification de documents. Il faut juste de l’audace pour franchir le pas…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *