Edito : Patrimoine inexploité

Edito : Patrimoine inexploité

2.250 milliards de dollars, 30 millions d’emplois. Ce sont les derniers chiffres officiels disponibles, fournis par l’Unesco, sur ce que représente l’industrie mondiale des arts et de la culture.

Sans surprise, c’est en Europe et en Amérique du nord que ce secteur est le plus développé. Ce qui est en soi paradoxal. Car, dans un pays comme le Maroc dont la richesse du patrimoine est adossée à une très longue et riche histoire, plus de 14 siècles, les industries de la culture ont tout pour rayonner et se développer.

Les musées, les théâtres, les sites historiques, les galeries d’art et espaces d’exposition, les salles de cinéma, les bibliothèques ne sont pas seulement des lieux de divertissement.

Au-delà des choix, des modèles, des stratégies et des politiques publiques, le seul élément central et constant à travers l’Histoire dans l’équation du développement est l’être humain.

Et ce n’est pas pour rien qu’à l’aube des premières démocraties au monde, la culture et, de manière générale, l’immatériel ont été érigés en épine dorsale de la construction sociétale.

Au Maroc, la richesse de l’histoire et l’extraordinaire diversité du patrimoine culturel fournissent un gisement inestimable de valeurs et de la matière première précieuse pour la créativité et l’art. A elles seules, les magnifiques médinas millénaires de Fès, Marrakech, Meknès, Tanger, Rabat, Salé peuvent constituer de grands musées vivants à ciel ouvert. 

C’est aux opérateurs publics et privés, ensemble, d’exploiter ces ingrédients et d’en faire une source pour la création de richesse matérielle au sens économique du terme. D’autres pays l’ont déjà fait et ont plus ou moins réussi. Le Maroc n’a aucune excuse pour ne pas être parmi les leaders mondiaux dans le domaine. Les premières Assises des industries culturelles et créatives qui viennent de se tenir à Rabat sont peut-être un premier jalon sur cette voie…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *