Edito : Promotion pécuniaire

Edito : Promotion  pécuniaire

Il est consternant de voir le débat sur la réforme de la justice virer à un simple débat de promotion pécuniaire. C’est en tout cas l’impression donnée par une partie des fonctionnaires du ministère de la justice.

Il est vrai que les salaires, notamment des juges, doivent être suffisamment importants pour mettre ce corps de métier loin de tout besoin mais les rétributions ne doivent pas être non plus surdimensionnées par rapport à la grille de salaires de la fonction publique.

La tentative de relier l’indépendance de la justice au niveau des rétributions des fonctionnaires du secteur est franchement trop déplacée. Pire encore, le fait que certaines voix insistent sur ce point particulier dans la réforme peut carrément paraître comme une sorte de chantage. Lorsqu’une personne choisit l’un des métiers de la justice ce n’est pas pour devenir riche ou millionnaire, a priori.

La réforme de la justice est beaucoup trop stratégique pour le pays pour dépendre de quelques milliers de dirhams de plus…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *