Edito : Réforme ou cosmétique ?

Edito : Réforme ou cosmétique ?

Le gouvernement s’active pour faire passer la réforme du code de commerce qui lui permettra d’améliorer son classement au prochain Doing Business. Le fameux amendement du Livre V du code de commerce aura, en effet, un impact positif direct et immédiat sur le score du Maroc. Il gagnera donc quelques rangs au classement et, par conséquent, gagnera en attractivité aux yeux des investisseurs étrangers.

Il est étonnant d’ailleurs que ce projet de texte soit resté pendant plusieurs années dans les tiroirs et qu’il ait fallu que la Banque mondiale s’en mêle, à travers son classement Doing Business, pour que les responsables décident enfin

de s’y mettre.

Mais il faut espérer que ladite réforme n’est pas enclenchée seulement dans cette optique. Elle devra être réellement effective, utile et efficace. Effective, parce que si l’adoption de la nouvelle réglementation nous fera gagner des points cette année, cela ne nous met pas à l’abri d’un recul si, dans les années qui suivent, elle n’est pas opérationnelle.

Elle devra aussi être utile dans le sens où il s’agit d’une réforme dont la communauté des affaires et les investisseurs, nationaux comme étrangers, ont véritablement besoin pour sécuriser leur business.

Enfin, cette réforme doit être efficace puisqu’elle devra apporter des réponses concrètes aux problèmes que posait notre arsenal juridique des affaires en termes d’insolvabilité et de traitement des difficultés d’entreprises. Sans tout cela, on aura fait seulement de la cosmétique

qui ne durera pas…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *