Edito: Relance

Edito: Relance

La baisse du taux directeur par Bank Al-Maghrib, même avec un petit retard, est effective. Disons-le clairement, cela redonne espoir que nos responsables se décident enfin à penser à l’amélioration de notre croissance et à la relance économique.

Durant les deux dernières années, les maîtres mots étaient rétablissement des équilibres financiers et maîtrise des indicateurs macroéconomiques au point qu’un exercice aussi important que l’élaboration de la loi de Finances était réduit à une simple opération d’addition et de soustraction destinée d’abord à boucher les trous budgétaires.

La baisse du taux directeur est importante mais elle ne sera pas suffisante si elle n’est pas suivie notamment dans la loi de Finances d’autres mesures qui vont dans le même sens.

Certaines déclarations de nos officiels laissent penser que l’un des objectifs premiers est de plaire aux experts des institutions financières internationales. Détrompez-vous messieurs, votre souci premier doit être d’abord et toujours les urnes qui ne tarderont pas à parler…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *