Edito : Rentabiliser l’éducation

Edito : Rentabiliser l’éducation

Dans la lignée de ces dernières années, le projet de loi de Finances 2019 consacre une bonne partie des ressources aux secteurs dits sociaux dont l’éducation.

Les gouvernements qui se sont succédé depuis 2000 ont tous sans exception mis systématiquement en avant les efforts en faveur de l’école avec comme principal argument l’enveloppe budgétaire allouée au secteur. Vu sous cet angle, l’école passe donc pour être principalement un centre de coût et un secteur budgétivore. Il n’y a pas de retour sur investissement au sens financier du terme. L’investissement dans l’éducation est presque toujours présenté comme à caractère social, sociétal avec des effets bénéfiques à moyen et long termes, certes, mais non chiffrés. Or l’école et l’université publiques, en plus d’être performantes sur le plan pédagogique, peuvent parfaitement l’être sur le plan économique.

Et l’exemple nous vient aujourd’hui de la France. L’Hexagone a accueilli en 2017 quelque 343.000 étudiants étrangers se classant ainsi comme la 4ème destination la plus prisée au monde pour les études supérieures. C’est bon pour le rayonnement et l’image mais ce n’est pas tout. Selon des chiffres de Campus France, les étudiants étrangers coûtent chaque année à l’Etat français près de 3 milliards d’euros mais lui en rapportent 4,65 milliards, soit un bénéfice net de 1,65 milliard d’euros, l’équivalent de 18 milliards DH. Une petite enveloppe qui ferait du bien aux finances publiques.

Mais à cela, il faut ajouter toutes les retombées positives indirectes pour l’économie française à travers le réseau de millions de diplômés de la France qui se retrouvent à des postes de décision un peu partout dans le monde.

Le Maroc peut parfaitement et facilement dupliquer ce schéma à une échelle plus réduite, régionale ou continentale. A condition de changer de paradigme et de ne plus considérer l’investissement dans l’éducation publique comme un simple acte budgétaire à caractère social sans plus… 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *