Edito : Ridicule Alger

Edito : Ridicule Alger

Le monde entier, à commencer par les Nations Unies, le sait depuis des décennies mais les gouvernants algériens se sont jurés de se rendre encore plus ridicules jusqu’à se faire rabrouer diplomatiquement, officiellement et en public.

Le diplomate en chef algérien Messahel, en premier, en a eu pour son grade lors de la récente rencontre avec le ministre des affaires étrangères français. Tout le monde sait que les 30 membres du Polisario morts dans le crash de l’avion militaire n’étaient pas à Alger pour faire du shopping. Et ceux parqués dans les camps Rabouni et Tindouf sur le territoire algérien n’y sont pas non plus pour faire du camping.

Mais visiblement cette mascarade qui n’a que trop duré commence sérieusement à interpeller la communauté internationale, les membres du Conseil de sécurité comme la Russie et surtout les pays européens. Ces derniers, parce que directement exposés par leurs frontières sud, sont particulièrement conscients du danger de laisser l’Algérie jouer avec le feu et embraser la région. Mais pas seulement. Le Maroc ayant de tout temps constitué le réceptacle des flux migratoires venant d’Afrique subsaharienne, les Européens seraient en première ligne si demain s’ouvrait un corridor migratoire à cause de la folie mégalomaniaque des Algériens.

Et ce n’est pas un hasard si, à chaque fois qu’ils tentent un de leurs coups toujours tordus, Alger et ses mercenaires reçoivent de plus en plus de gifles. La prochaine est prévue lundi quand le Conseil de l’UE donnera mandat à la Commission européenne pour négocier un nouvel accord de pêche avec un Maroc dans toute sa souveraineté naturelle et la plus totale, de Tanger à Lagouira…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *