Edito: Shakespeare et les orphelins

Edito: Shakespeare  et les orphelins

Après avoir affirmé que la langue anglaise est indispensable pour les étudiants voilà qu’il récidive en expliquant que les professeurs universitaires sont dans l’obligation de maîtriser la langue anglaise.

Même s’il est difficile de convaincre sur l’utilité de cette langue pour les professeurs, la position de Lahcen Daoudi est un peu compréhensible. Ce qui ne l’est cependant pas, c’est comment le ministre compte s’y prendre. Paiera-t-il des heures «sup» pour les professeurs universitaires en anglais ou bien investira-t-il dans les fameux bouquins promettant d’apprendre l’anglais en 3 jours ?

Le nombre des solutions miracles pour l’enseignement entre ceux qui veulent introduire la «darija» et ceux qui comptent imposer l’anglais laisse penser à un vieux dicton marocain qui parle des orphelins dont les cheveux sont exploités par tous ceux qui veulent apprendre la coiffure… Notre système éducatif est-il devenu orphelin ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *