Edito : Sport business

Edito : Sport business

Le foot est un business. Et on ne fait pas de business avec des sentiments.

Les résultats du vote du 13 juin à Moscou en faveur de la candidature groupée nord- américaine pour l’organisation de la Coupe du monde de 2026 ont, certes, été décevants, mais pas inattendus. Ce qui a été déterminant dans le vote ce n’est pas tant le volet sportif, technique ni même politique. C’est incontestablement l’aspect économique qui a eu le dessus. Ce sont les considérations d’ordre financier et économique, la rentabilité et les retours directs qui ont conditionné les 207 votants de la Fifa.

Même si le foot n’est finalement qu’un jeu. Dans les commentaires qui ont suivi l’annonce du vote, beaucoup ont fusé dans le sens d’une politisation avec des amalgames non judicieux et non fondés des relations diplomatiques, d’alliances militaires et autres divagations. Or ce qui s’est passé ce 13 juin à Moscou, c’était seulement un vote exprimé par des patrons de fédérations nationales de football. Il y a de faibles chances pour la majorité d’entre eux de s’être concertés avec leurs gouvernements ou pris une consigne de vote directement de leurs Etats. Donc exit le politique. En revanche, on peut être sûr que beaucoup de ces votants ont mis dans la balance les chiffres des gains et des bénéfices générés dans un cas ou dans l’autre parce que tout simplement ils en auront directement une part par le canal de la Fifa.

La candidature nord-américaine a présenté une rentabilité d’environ 14 milliards de dollars, deux fois supérieure à celle proposée par le Maroc. A cela, il faut ajouter d’autres facteurs comme les très précieux droits de retransmission télévisée, les recettes de billetterie et autres mannes financières sonnantes et trébuchantes. On a beau parler de la beauté du sport et du foot, de la passion d’un peuple, de la proximité, la taille humaine, de l’amitié, de la sympathie, tout cela ne fait pas le poids quand l’argent s’en mêle. C’est tellement basique…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *