Edito : Sur la bonne voie

Edito : Sur la bonne voie

Le Maroc est sur la bonne voie. C’est le FMI (Fonds monétaire international) qui le dit.

C’est toujours une bonne chose pour un pays que d’appliquer les conseils d’une organisation financière internationale qui lui veut du bien. Il faut dire que l’octroi par le FMI de la ligne de précaution et de liquidité (LPL) est un gage important de sécurité. Aussi, l’octroi de cette ligne se fait après un contrôle rigoureux de la part des responsables du Fonds qui passent au peigne fin les indicateurs financiers sur les plans macro et micro.

D’ailleurs, une délégation du FMI vient d’achever une mission dans le Royaume axée sur la deuxième revue de l’accord au titre de la LPL. L’une des conclusions importantes de la mission a permis de savoir que globalement, la politique économique au Maroc est saine et les fondamentaux économiques solides.

Ce n’est pas tout. L’équipe du FMI a pris note avec satisfaction des efforts des autorités concernant les réformes budgétaires. Aujourd’hui, le Fonds trace une nouvelle voie à suivre pour les responsables en les orientant vers l’optimisation de la gestion des actifs publics, la poursuite de la rationalisation des dépenses de fonctionnement et le renforcement de l’efficacité des dépenses d’investissement.

La balle est dans le camp des autorités pour rester dans les rangs des meilleurs élèves du FMI à l’échelle internationale. L’actuel projet de loi de Finances discuté au Parlement est un premier pas sur cette voie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *