Edito : Terrorisme «blanc»

Edito : Terrorisme «blanc»

Des dizaines de musulmans sont morts vendredi dernier en Nouvelle-Zélande. Ils ont été tués de sang froid par un terroriste «blanc» qui est venu perpétuer une longue tradition occidentale vieille de plusieurs siècles.

Une tradition belliqueuse et sanguinaire qui avait atteint son apogée avec les Croisades et la «Reconquista». Si les dernières décennies ont été marquées par la montée d’un terrorisme associé à tort à l’Islam, l’acte terroriste de vendredi dernier est venu rappeler au monde entier que le vrai terrorisme provient et va se développer auprès des terroristes de «race blanche».

Dans ce sens, la tuerie de la Nouvelle-Zélande n’est malheureusement qu’un avant-goût de ce qui va venir dans un futur proche. Depuis des années, le discours de nombreux politiciens en Occident est marqué par des propos pour le moins haineux envers l’Islam et les musulmans. Un discours qui encourage d’une manière ou d’une autre à attaquer tout ce qui a un rapport avec les musulmans et leur religion. C’est normal qu’un sénateur australien n’ait trouvé aucun remord à justifier l’acte terroriste de son compatriote en Nouvelle-Zélande.

Les ingrédients pour l’émergence d’une terreur blanche sont désormais réunis. Les massacres vont commencer et les musulmans sont encore et toujours les premières victimes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *