Edito : Transfert de pouvoirs

Edito : Transfert de pouvoirs

Un des textes fondateurs de la région vient enfin d’être publié. Il s’agit du décret sur la déconcentration ou, en des termes plus simples, sur le processus de transfert des attributions de l’administration centrale vers les régions.

Le texte était attendu depuis presque quinze ans et si jusque-là l’expérience territoriale marocaine a globalement été un échec c’est en grande partie parce qu’il n’y a jamais eu de transferts réels des pouvoirs. Cette fois-ci, il semble que les pouvoirs publics centraux ont finalement pris leur courage à deux mains. Evidemment, tout ne se fera pas du jour au lendemain. Le texte fixe un délai de trois ans pour que le processus de transfert soit finalisé. Mais dans tous les cas, aujourd’hui, la balle est bel et bien dans le camp des acteurs régionaux qui doivent démontrer leurs capacités à gérer et développer leur territoire.

Et cela commence d’abord par avoir une vision globale et surtout de la créativité pour développer des schémas nouveaux en totale rupture avec les modes de gestion actuels. Les acteurs majeurs en régions doivent aussi explorer et exploiter toutes les opportunités que leur offre le nouveau cadre légal et juridique pour lever de nouvelles ressources.

Car la réussite dépendra essentiellement de ces ressources. Comme une entreprise, une région se doit d’avoir un business plan sur cinq ans pour commencer : des objectifs chiffrés, précis et mesurables, des délais de réalisation, un état détaillé de la rentabilité sociale et économique de chaque action. Si les gestionnaires des régions ne s’y mettent pas sérieusement, on retombera inéluctablement dans les mêmes travers du passé peu glorieux de nos collectivités locales…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *