Edito : Vérité déplaisante

Edito : Vérité déplaisante

Elle est étonnante, cette situation dans laquelle se retrouvent aujourd’hui les membres de la commission parlementaire qui était chargée d’enquêter sur les prix des carburants.

Au terme de plusieurs semaines d’investigations très minutieuses et fort documentées, de rencontres et d’entretiens avec les professionnels du secteur de tous bords, les experts de ladite commission ont abouti à des conclusions et constats quasi formels: Il n’y a pas l’ombre d’une quelconque entente entre les opérateurs sur les prix et, la plus importante, les prix des carburants pratiqués au Maroc sont bel et bien les plus bas parmi les pays de la région.

Ce sont des enquêteurs parfaitement externes et impartiaux, avec la casquette de parlementaires, qui certifient dans leur rapport ce que les pétroliers tentent de faire entendre depuis toujours mais à qui personne ne voulait prêter crédit. Mais avec tout cela, les parlementaires membres de la commission ne savent pas comment faire pour dévoiler les résultats de l’étude. Ils semblent être embarrassés, presque obligés de présenter leurs excuses, du fait que leurs résultats ne vont pas du tout dans le sens de la vox populi et des vociférations des réseaux sociaux.

Pourtant, c’est la pure réalité que certains élus eux-mêmes sont choqués de découvrir: tout ce qui a été écrit, dit, colporté sur la question n’était pas vrai… Maintenant, tout le défi qui préoccupe les membres de la commission, en hommes politiques qu’ils sont, est de savoir quels mots utiliser et comment expliquer cette réalité qui ne plaît pas au grand public sans avoir l’air de trahir…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *