Edito : Violence

Edito : Violence

La violence en milieu scolaire. Voilà un sujet qui refait surface souvent sans que l’on trouve une solution efficace.

Le débat revient sur le devant de la scène en raison d’un drame à Kelaât Sraghna où un collégien a froidement égorgé un autre pour une banale question de triche aux examens. Les drames et cas de violence sont malheureusement légion dans le milieu scolaire. Le pire c’est que cette violence ne cesse de prendre une tournure alarmante et surtout de plus en plus violente. C’est sans nul doute pour cette raison que le chef de gouvernement a promis des mesures fortes pour lutter contre ce phénomène.

Mais au-delà de cette lutte qui a du mal à se mettre en place d’ailleurs, malgré la multiplication des appels de la part des parties prenantes, la violence en milieu scolaire peut être aussi le signe avant-coureur d’un malaise plus profond, celui d’une école en état de faillite. Sinon comment expliquer que des élèves ou collégiens soient munis de coutelas et de sabres pour s’entretuer pour des raisons le plus souvent futiles ? Comment expliquer que des élèves s’initient à différentes sortes de drogues et stupéfiants dans les alentours des établissements scolaires ? Et enfin comment expliquer que des élèves et des profs transforment la classe en un véritable ring de boxe ?

La responsabilité est collective et la solution ne peut être que collective. Sinon le pire reste à venir… Si le renforcement des patrouilles de police dans les alentours des écoles peut être l’une des pistes comme l’institution de fouilles à l’entrée des écoles pour détecter d’éventuelles armes, les parties concernées doivent faire preuve de plus d’imagination et d’innovation afin de mettre un terme à ce phénomène. L’implication des familles est également nécessaire afin de maximiser les chances d’aboutissement de toute solution.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *