Edito : Vitesse limitée

Edito : Vitesse limitée

Le gotha mondial des autoroutes s’est réuni à Marrakech à l’occasion de la conférence internationale organisée par les Autoroutes du Maroc sur le thème de la mobilité durable.

C’est la troisième édition de suite qui se tient au Maroc depuis 2016 et qui vient comme un signe de reconnaissance de l’expertise du Maroc dans le domaine des autoroutes. En atteste, d’ailleurs, la présence de la puissante Association européenne des concessionnaires d’autoroutes et ouvrages de péage (ASECAP) ou encore de la Fédération routière internationale. Le développement du réseau autoroutier au Maroc n’est pourtant pas très ancien en comparaison avec ce qui se fait en Europe ou en Amérique du Nord.

Mais au fur et à mesure que son réseau s’est étendu, l’opérateur marocain, en l’occurrence ADM, a pu développer un savoir-faire très respectable en matière de réalisation des infrastructures, de gestion de chantiers très complexes et d’exploitation optimale, voire rentable.

Le tout maintenant est de savoir jusqu’où peut aller cette expertise sans un accompagnement efficace et volontariste des politiques. Car, ce qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’ADM, au titre de son statut d’entreprise publique et à l’instar de ses homologues, est condamnée à subir les aléas et la lenteur traditionnelle de la politique. Ceci est valable à tous les niveaux depuis le simple acte relevant de la gestion quotidienne jusqu’à la réalisation de nouveaux tronçons, en passant par les orientations et plans stratégiques.

Aujourd’hui, quelques projets sur certains tronçons sont urgents soit pour des raisons de saturation, comme l’axe Rabat-Casablanca, soit pour compléter le réseau, comme pour la dorsale qui doit relier Marrakech à Fès-Meknès via Beni Mellal.

Techniquement, tout est prêt. Même sur le plan financier, les montages sont connus. Ces projets peuvent être déployés dès demain. Mais il manque un élément : le feu vert du politique qui visiblement roule à une vitesse limitée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *