Edito : Vrai faux bonheur

Edito : Vrai faux bonheur

Faut-il prendre vraiment au sérieux le rapport sur le bonheur publié chaque année par les soins de l’ONU?

Un index de bonheur, en résumé, suppose une évaluation sur une échelle unique applicable à tous les citoyens de la planète. Mais peut-on raisonnablement et scientifiquement mesurer le niveau du sentiment de bonheur de la même manière et sur la même échelle pour tous les pays et surtout toutes les sociétés? Peut-on déjà le faire au sein d’une même société ?

Dans un pays comme le Bangladesh, par exemple, les volumes d’eau qui viennent chaque année pendant la mousson submerger les exploitations agricoles sont un véritable cauchemar pour la population.

Dans certains pays du Nord, les inondations sont classées dans le registre des catastrophes naturelles majeures. Pour un petit fellah au fin fond du Maroc, un oued en crue ou des inondations, quand bien même elles ravageraient une partie de ses terres, sont une manne du ciel et lui procurent un sentiment de bien-être et de joie.

De même, poser la question, comme le font les enquêteurs de l’ONU, sur la liberté des choix de vie, suppose que la conception des relations sociales est la même partout. Ce qui n’est pas vrai. Dans des pays comme la Norvège, la Finlande ou l’Allemagne, les choix de vie d’adulte sont individuels et incarnent par excellence la liberté de la personne. Devoir les partager serait synonyme d’une grave limitation des libertés.

Dans les sociétés méditerranéennes et des pays du Sud en général, comme chez nous au Maroc, un jeune acceptera, voire recherchera lui-même à «valider» ses choix de vie avec ses aînés, ses proches, notamment ses parents ou les membres de sa fratrie. Cette validation peut découler du sens de partage, de la vie en communauté ou tout simplement de la notion du respect de l’autorité parfaitement assumée dans lesdites sociétés. Cette «limitation» de libertés procurera pourtant autant de satisfaction et de bonheur.

Mais à en croire les experts de l’ONU, même en matière de bonheur, il y a de la contrefaçon et de l’imitation…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *