Éditorial

SM le Roi Mohammed VI a tenu, sur la forme et sur le fond, à entourer le lancement de la Commission consultative de la régionalisation (CCR) de toute la solennité requise et de toute la charge symbolique qui accompagne un vrai moment de rupture institutionnelle. Le vieil état chérifien, à l’ADN jacobin et centralisateur, est invité par le chef de l’État à se pencher sérieusement, à réfléchir, sur l’exercice de son pouvoir, le partage de celui-ci entre le centre et les périphéries, et à l’architecture de son administration et ses modalités. Ce n’est pas rien dans une Monarchie qui a assis historiquement son pouvoir sur sa capacité à unir la Nation, ses composantes culturelles, linguistiques et humaines en luttant contre toutes les formes de Siba. Ce retour aux régions, à leurs élites, dans une volonté de partage de pouvoir, de co-administration déconcentrée et décentralisée, a une signification majeure aujourd’hui. Le choix de la modernité et de la démocratie, deux idées forces du règne de Mohammed VI, s’inscrivent désormais dans une réalité politique et institutionnelle indiscutable qui trouvera certainement, en son temps, un prolongement constitutionnel. La modernisation du pouvoir de l’Etat et des modalités de son exercice est, également, un autre chantier de règne. Il est de taille. Il est, à n’en pas douter, celui qui préfigurera le plus le Maroc du 21ème siècle, celui qui donnera le plus de contenu lisible à ce que l’on appelle, aujourd’hui, peut-être avec un peu trop de facilité, la démocratie marocaine. Sur un autre plan, ce Maroc des régions est, sans conteste, la réponse la plus pertinente et la plus audacieuse à ceux qui, depuis plus de trois décennies, désormais, cherchent à nuire à la souveraineté de la Nation, l’unité nationale et à l’intégrité territoriale du pays. Dans une démarche dont l’intelligence n’échappe à aucun de nos partenaires de premier ordre, le Maroc des régions nourrit le plan d’autonomie, et vice versa. C’est de ce mouvement pendulaire que nous allons construire une démocratie authentique soucieuse des gens, de leurs droits humains, de leur cadre de vie, et de leurs droits à prendre en charge véritablement leur avenir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *