Éditorial

SM le Roi lors de son intervention à l’ONU sur les OMD n’a pas fait de détour. Il a été, comme à son habitude, direct et explicite. A la tribune, il était à l’aise et convaincant dans un domaine pour lequel le Souverain a une passion et un engagement particuliers. Le Maroc assume sa juste part dans la réalisation des Objectifs du Millénaire avec détermination et à travers une politique habilement articulée. Nous agissons sur tous les paramètres d’une manière méthodique même si la réussite, compte tenu des déficits enregistrés, ne peut pas être là, en même temps, pour tous les chantiers engagés. Mais la stratégie existe. Généralisation de l’électricité et de l’eau potable en milieu rural, l’assurance maladie obligatoire y compris pour les exclus, des actions vers la parité entre les hommes et les femmes, l’action en faveur du développement humain et contre la précarité, la généralisation de la scolarisation primaire, le plan d’urgence pour l’éducation nationale, l’inscription du pays dans la dynamique du développement durable, un choix résolu pour les énergies renouvelables avec un ambitieux plan solaire, etc. L’on voit bien — et ce qui donne une crédibilité mesurable au discours royal — que nous ne sommes pas, seulement, face aux Objectifs du Millénaire mais face, surtout, aux objectifs du règne de SM Mohammed VI tels qu’il les a énoncés dès son intronisation. Il est vrai que jusqu’à présent l’appareillage statistique de l’ONU ne rend pas encore assez justice aux efforts du Maroc dans le domaine du développement humain, mais il est indubitable qu’avec des voyages royaux de ce niveau de réussite et des interventions de cette qualité, on y arrivera.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *