Éditorial

Ce que le peuple japonais est en train de vivre est effroyable. C’est proprement l’enfer sur Terre. Nous ne pouvons que nous incliner devant la mémoire des victimes mais aussi devant le courage de ce peuple et devant son sens très élevé de la responsabilité. Vivre un tremblement de terre d’une magnitude exceptionnelle suivi d’un tsunami qui a tout balayé sur son passage et enfin des accidents nucléaires à répétition qui menacent la vie sous toutes ses formes est trop pour une seule nation, pour un seul peuple en une seule vie. Jamais une catastrophe naturelle n’a eu autant de  conséquences dramatiques liées entre elles par le fil du destin qui annule tout principe de précaution, aussi élaboré soit-il, mais aussi par l’imprévoyance des hommes. Le Japon qui est une puissance technologique et économique maîtrisant la science de la prévision s’est trouvé presque sans réponse construite à l’avance face à ce drame. Cet enchaînement d’évènements que la loi des probabilités prévoit faiblement sous cet ordre a laissé ce pays désarmé. Nous avons vu quand même une réponse, unique mais qui les vaut toutes. La dignité des gens, leur stoïcisme, leur esprit civique et leur solidarité. Des valeurs auxquelles ne peuvent accéder que les grandes civilisations et auxquelles ne peuvent aspirer que les grands peuples. Quelles leçons pouvons-nous, nous Marocains, tirer de ce drame absolu japonais? Nombreuses certainement. Une réflexion pour finir. Ce que la nature détruit, les hommes peuvent le reconstruire mais ce que les hommes détruisent est perdu à tout jamais. Seul Dieu est grand.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *