Éditorial

Dans peu de temps, la campagne électorale va démarrer avec son cortège de candidats, de programmes, de flyers, de meetings…et tout l’arsenal habituel. Malheureusement, pour beaucoup de partis et de candidats, faire campagne se résume à faire des promesses. Aucun de nos politiciens n’a encore jugé utile un jour de faire son bilan à ses électeurs. A la fin de son mandat, c’est la moindre des politesses que de revenir vers ceux qui nous ont donné leurs voix et à qui nous avons fait plein de promesses pour leur rendre des comptes. Pour leur dire ce qui a été réalisé et ce qui ne l’a pas été. Certes, la reddition des comptes exige une dose de courage, de la franchise et de l’honnêteté. Et si les candidats en manquent, c’est à leurs partis de prendre l’initiative à leur place. Ils feront d’une pierre deux coups: cela leur permettra déjà de faire un premier tri des candidatures et surtout de faire preuve de responsabilité aux yeux

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *