Éditorial

Le Maroc a gagné 21 places au nouveau classement du Doing Business. C’est la preuve qu’un travail méthodique et scientifique donne forcément des résultats. En 2009, le gouvernement a créé toute une commission qui a travaillé sur l’amélioration du climat des affaires. L’objectif de cette commission était justement l’amélioration du classement du Maroc au Doing Business. Après avoir épluché la méthodologie et la batterie de critères utilisés par la Banque mondiale pour ce classement, l’administration et le secteur privé, ensemble une fois n’est pas coutume, se sont attaqués à tous les volets qui posaient problème. C’est de là que viennent des nouveautés comme la loi sur les délais de paiement, la suppression du capital minimum pour la création d’entreprises, la possibilité de créer une entreprise en ligne et bien d’autres avancées. Le résultat ne s’est pas fait attendre. Mais l’amélioration du classement ne doit pas être une fin en soi. Le plus intéressant dans tout cela, c’est plutôt cette nouvelle façon de faire, qui a donné des résultats et qu’il faudra désormais dupliquer et généraliser.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *