Éditorial

L’épisode du 20 février nous a au moins appris une chose. Internet et ses réseaux sociaux peuvent s’avérer des vecteurs de mobilisation redoutables. Au Maroc, les chiffres d’évolution d’Internet sont phénoménaux. Le taux de pénétration au Maroc est de plus en plus élevé.  Et si les politiques veulent convaincre les jeunes d’aller voter, c’est probablement sur la Toile qu’il faut aller les chercher et les convaincre. En Corée du Sud, par exemple, l’administration pense sérieusement à généraliser le vote électronique pour les prochaines élections prévues en 2012. Il est vrai que de par le monde, les expériences de vote à distance n’ont pas toutes été concluantes. Mais pour les prochaines élections du 25 novembre, l’administration aurait pu tenter une opération pilote dans seulement une ou deux circonscriptions où l’on aurait donné aux électeurs le choix entre aller au bureau de vote ou passer par le Web. Pour le cas des MRE aussi, le vote à distance aurait été une excellente alternative. Une piste à exploiter d’ici 2016…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *