Éditorial

Éditorial

La relation entre nous et nos voisins est complexe. Du chaud, du froid, de l’entente, de la tension… une relation régie tantôt par de purs intérêts matériels, tantôt par des considérations d’ordre géostratégique, et parfois par des considérations «politiciennes». Mais la donne géographique nous condamne à cohabiter dans de bonnes conditions. Sauf que, au-delà de la simple cohabitation et des relations cordiales et de bon voisinage, l’Espagne et le Maroc n’ont jamais pu réellement développer des synergies, à quelques rares exceptions. Il est dommage, par exemple, que le Maroc ne puisse pas tirer un peu profit des millions de touristes qui viennent, chaque année, à la Costa Del Sol à deux pas de Tanger et Tétouan. De même, les entreprises espagnoles, à la recherche de main-d’œuvre moins coûteuse et qualifiée, pourraient en trouver chez nous. Certaines, notamment dans l’agriculture, le font déjà mais à échelle réduite. La construction d’un nouveau modèle de voisinage avec l’Espagne devrait être un des dossiers prioritaires de notre diplomatie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *