Éditorial

Éditorial

Scandaleux ! C’est le moins qu’on puisse dire dans cette affaire de l’insuline. Voilà deux laboratoires pharmaceutiques, et non des moindres, qui vendent à des malades du diabète des flacons à 5 fois, voire plus, le prix normal auquel ils les revendent à l’Etat. Certes, la raison d’être d’une entreprise est de faire des bénéfices, mais pas de manière sauvage, sur le dos de consommateurs et encore moins quand il s’agit de personnes malades et très souvent démunies. Le dossier n’est en fait que la partie visible d’un grand iceberg qui s’appelle l’économie de rente et les chasses gardées. Le ministère de la santé a manifestement failli à sa mission qui est de contrôler les prix des médicaments et de faire en sorte qu’ils soient accessibles à tous les Marocains. Beaucoup d’observateurs mettaient en garde contre la propension du Conseil de la concurrence à vouloir fourrer son nez dans des affaires qui ne le concernent pas. Mais si c’est pour mettre le doigt sur des scandales pareils, il faudrait plutôt lui donner carte blanche.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *