Éditorial

Éditorial

Le Conseil économique et social a présenté, mardi au cours d’un forum dédié au «nouveau pacte social», ses réflexions et avis sur la situation économique et sociale générale. C’est un rapport circonstancié sur l’existant et sur les moyens de l’améliorer dont la pertinence est évidente en cette période où les attentes se font chaque jour plus pressantes. Ce rapport, qui a été soumis à l’avis de quelque 70 acteurs socio-économiques, allant des organismes  étatiques aux ONG, se décline sous forme d’un référentiel qui  comporte 39 principes  et droits fondamentaux visant 92 objectifs opérationnels et instituant plus de 250 indicateurs de suivi. Il embrasse quasiment tous les aspects de la vie sociale: les services essentiels, le développement culturel, l’inclusion, le dialogue social, la protection de l’environnement, la gouvernance, la démocratie sociale… Ce faisant, il va au-devant de bien des attentes. Et si les avis du Conseil ne sont pas contraignants, ils sont cependant utiles. Outre qu’ils constituent une plate-forme de travail, ils matérialisent  une adresse au gouvernement afin qu’il prenne ses responsabilités. Au moyen de la contractualisation des engagements notamment.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *