Éditorial

Éditorial

Nous y sommes. Le fameux spectre de 2012 dont nous parlons depuis les années 90 est devenu réalité. Officiellement, c’est à compter d’aujourd’hui, 1er mars 2012, que le zéro droit de douane entre le Maroc et l’Europe est pleinement généralisé à tous les produits sauf ceux  agricoles. Et il fonctionnera dans les deux sens. Les entreprises marocaines ont eu presque 20 ans pour s’y préparer. Mais le Maroc et l’Europe d’il y a 20 ans ne sont pas le Maroc et l’Europe de 2012. Il est vrai que le Maroc est nettement mieux positionné et plus visible dans la région en tant que plate-forme industrielle sérieuse. Mais notre marché cible, l’Europe, a lui aussi évolué. Le touriste, le consommateur, l’investisseur européens ont de nouvelles exigences, de nouvelles contraintes et de nouveaux modèles. L’Europe ne recherche plus en nous un simple client et fournisseur mais bien plus. Le Maroc, avec son Statut avancé, doit devenir progressivement mais rapidement un prolongement de l’Europe en termes de standards, de qualité et de cadre de vie. C’est ce qui doit être désormais notre défi pour les 20 prochaines années. Pour gagner une course, il faut suivre des lièvres pas des tortues…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *