Éditorial

Éditorial

Il fallait s’y attendre. Depuis quelques jours, un lobbying sournois prend place avec pour objectif de mettre en garde contre des répercussions dangereuses des mesures déjà prises ou en cours de l’être par le gouvernement. Et pour crier au loup, les personnes chargées de faire ce lobbying auprès des médias, dont la presse écrite, font le parallèle avec ce qui est communément appelé la campagne d’assainissement qu’avait opérée l’administration dans les années 90. Question : Le fait de rendre publiques des informations, comme pour les agréments par exemple, peut-il être qualifié d’assainissement ? L’accès à l’information est désormais un droit constitutionnel. Le Souverain, en personne, a initié et appuie la dynamique actuelle et tous les acteurs y sont impliqués. Le vrai danger pour le pays serait de laisser ce courant minoritaire et réactionnaire nous convaincre de sa thèse, à savoir qu’il n’est pas bon de tout dire aux Marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *