Éditorial

Éditorial

Une stratégie, encore une, pour le transport maritime. C’est ce que vient d’annoncer le ministre du transport, Aziz Rabbah. Cette annonce vient pour rassurer les opérateurs et les usagers aussi quant au bon déroulement de la prochaine opération Transit 2012. Une opération dont sont tributaires des millions de Marocains qui reviennent au pays pour les vacances d’été. Ces craintes ont été suscitées par la mésaventure qu’avaient connue deux navires battant pavillon marocain immobilisés par les autorités portuaires de Sète pour dettes non payées. Tout cela nous amène à poser quelques questions. Primo: Comment l’Etat compte-t-il apporter des garanties par rapport à la prestation d’opérateurs privés ? Parce que les transporteurs qui opèrent les liaisons entre le Maroc et la France ou l’Espagne sont tous privés. La deuxième question est de savoir si finalement la privatisation de la Comanav était une bonne idée. Aujourd’hui, rien ne peut obliger le propriétaire de la Comanav, un groupe privé français, de suivre ce que lui dicte l’Etat marocain et d’opérer avec des obligations de service public. C’est cela le danger quand on privatise le pavillon national. Une erreur à ne surtout pas commettre avec la RAM que certaines voix appelaient à privatiser.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *