Éditorial

Éditorial

Certains ont la manie de vouloir absolument inventer les polémiques. C’est le cas de l’éternel faux débat sur la laïcité. Il y a quelques mois, les Marocains en âge de voter ont approuvé avec une majorité écrasante la nouvelle Constitution. Laquelle nouvelle Constitution tranche clairement et d’entrée de jeu sur la question de la religion. Dès les deux premiers articles, le débat est clos: l’Islam est la religion de l’Etat marocain. Maintenant, chacun est libre de lancer les débats d’idées qu’il souhaite, mais il faut que cela soit utile et pertinent. Admettons que demain, on décide de devenir laïcs. Cela changera-t-il vraiment le quotidien des Marocains? Pas sûr. Certains diront qu’il s’agit d’un débat de fond important pour la nation. Mais là aussi, l’argument ne tient pas. Car, imaginons que les élections du 25 novembre aient porté un autre parti que le PJD aux commandes. Les défenseurs de la laïcité auraient-ils remis la question de la laïcité sur la table ? Certainement pas !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *