Éditorial

Éditorial

La polémique qui est en train de monter autour des nouveaux cahiers des charges des télévisions publiques est assez étonnante par sa virulence. En citant, entre autres exemples, la programmation à l’heure de grande audience de 2M d’un JT en arabe au lieu du français, les voix contestataires reprochent, en gros, au gouvernement une démarche «rétrograde et non démocrate». Au fait, pour être vraiment démocrate et jusqu’au bout, posons-nous la question suivante : au moment du prime time, heure de grande écoute, combien de Marocains regardent le JT français de 2M et combien basculent vers les chaînes d’information arabes, notamment Al-Jazeera et Cie? Si la démocratie repose sur la voix de la majorité, et à en croire les chiffres d’audience, il y a de fortes chances que la décision soit dûment justifiée. Et à en croire le ministre de la communication, 2M, pour rester sur cet exemple, a l’entière liberté de reprogrammer son JT en français à l’heure qu’elle veut et pas forcément 23h30 comme disent à tort certains. C’est la dure loi de la démocratie !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *