Éditorial

Éditorial

Le débat que suscitent les cahiers des charges des télévisions publiques est sain, intéressant, mais il est malheureusement incomplet et tronqué. A ce jour, on a assisté à un échange parfois virulent entre deux camps. Le premier, celui du ministre de la communication, défend le bien-fondé et la légalité de sa démarche. Dans l’autre camp, dont fait partie le patron de 2M, entre autres; mais aussi d’autres professionnels, on maintient que le ministre de la communication a procédé d’une démarche unilatérale, voire dirigiste qui met en danger l’indépendance des médias publics et leur viabilité économique. Mais dans tout ce débat entre initiés, personne ne s’est soucié, un moment, de demander son avis au premier concerné : le téléspectateur marocain. Quelqu’un a-t-il pris la peine de demander aux Marocains ce qu’ils aiment dans leurs télés ? Ce qu’ils voudraient regarder comme émissions ? Ce qu’ils vont chercher ailleurs ? Les chiffres d’audience existent, mais ils ne disent pas tout. C’est une véritable étude qu’il faudrait effectuer auprès d’un large échantillon pour connaître les attentes des téléspectateurs marocains. C’est par là qu’il faut commencer messieurs !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *