Éditorial

Éditorial

Le Maroc est en train de faire le vrai apprentissage de la démocratie. Et l’apprentissage ne se fait jamais sans débat. Quand deux ou plusieurs camps ont des positions différentes sur un sujet, une réforme, il n’y a pas à s’alarmer ni à en faire un duel de personnes ou une lutte de clans. On ne peut pas qualifier un avis différent qui s’exprime de sabotage, de complot ou de poche de résistance. Une expression devenue très à la mode ces derniers temps. Aux Etats-Unis, l’une des démocraties les plus avancées, la différence est le socle même des modes de gouvernance. Au pays de l’Oncle Sam, la démocratie ne veut pas seulement dire la loi de la majorité. Loin de là. La démocratie c’est tout aussi et d’abord la protection des minorités et de la différence. Une majorité n’a pas le droit, pour le simple fait qu’elle est, momentanément, aux commandes, de marginaliser, écraser, imposer son mode de pensée à ceux qui ont le droit de ne pas partager les mêmes visions.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *