Éditorial

Éditorial

La métamorphose que connaît actuellement le secteur agricole est porteuse de plusieurs enseignements. Cette année, avec pourtant une pluviométrie bien en deçà de la moyenne, la valeur ajoutée du secteur agricole sera en hausse d’au moins 5% selon les chiffres officiels du ministère. Jadis, dans de pareilles conditions, c’est tout le secteur qui s’effondrait et toute l’économie avec. Mais il a suffi que l’on décide de donner au secteur toute l’attention et surtout tous les moyens pour qu’on commence à en voir les premiers fruits. Pourtant, le Maroc ne dispose pas forcément de plus de moyens qu’avant. Il s’agit plus précisément d’une réallocation judicieuse des ressources. Tout comme le tourisme, le cas de l’agriculture nous démontre une fois de plus qu’avec les mêmes moyens pratiquement, mais utilisés autrement, nous pouvons obtenir de meilleurs résultats. Mais avec cela, certains ingrédients sont obligatoires : la volonté politique, une stratégie bien réfléchie et claire et, enfin, un suivi assidu de sa mise en œuvre. Il n’y a pas de recettes miracles !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *