Éditorial

Éditorial

Incroyable mais vrai ! Les collectivités locales, toutes catégories confondues, communes, régions, préfectures et provinces, ont à ce jour un solde budgétaire excédentaire de 24 milliards DH. En d’autres termes, elles n’ont pas dépensé 24 milliards comme elles auraient dû le faire. En pareille conjoncture, marquée par les difficultés budgétaires de l’Etat, une telle information pourrait être interprétée de manière positive dans le sens où le Trésor pourrait puiser dans un tel réservoir. On pourrait être tenté aussi d’en déduire que nos communes ont fait des économies sur leurs dépenses. Mais la réalité, c’est que nos communes n’ont pas investi comme elles auraient dû le faire. Beaucoup de localités, de douars, de villages, de quartiers même dans les villes manquent encore des équipements les plus basiques comme les égouts, l’eau potable, l’électricité, les routes goudronnées, les écoles… Il n’est pas normal qu’avec des déficits pareils, nos communes aient un tel retard sur leurs investissements. Un excédent budgétaire dans de telles conditions est signe de mauvaise gestion.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *