Éditorial

Éditorial

Ce qui se passe à la Bourse de Casablanca est à méditer. Aujourd’hui, il y a 17 sociétés d’intermédiation qui y exercent et pourtant le marché n’est pas si grand que ça. En plus de ce marché étroit, toutes les sociétés de Bourse sont basées à Casablanca et toutes se ruent sur une même catégorie de clientèle, à savoir les institutionnels et les grosses entreprises qui ne sont pas nombreuses. Avec les années fastes, les grosses introductions et tant que le marché était lucratif, aucune société n’a eu l’idée d’aller prospecter d’autres segments de clientèle et d’autres régions. Et c’est maintenant que l’on se rend compte que le marché est trop petit pour 17 opérateurs. La réalité c’est qu’à force de mimétisme, de concentration, de manque d’inventivité et de recherche du gain facile on a fini par tuer la vache.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *