Éditorial

Éditorial

La décision du gouvernement français de demander aux opérateurs télécoms de relocaliser leurs activités en France ne doit pas surprendre les décideurs marocains. Il est normal et légitime, surtout en ces temps de crise, que les autorités françaises demandent aux entreprises françaises de créer des emplois d’abord en France. Au-delà du débat sur le bien-fondé ou non de cette démarche, c’est surtout l’occasion pour nous autres Marocains de nous rafraîchir la mémoire si besoin en est : les investissements étrangers sont un excellent moteur pour notre économie, certes, mais il y a investissement et investissement. Quand un opérateur vient au Maroc à la recherche juste d’un avantage en coût de main-d’œuvre, il finira par partir car les salaires au Maroc ne resteront pas éternellement bas. Le cas des pays de l’Europe de l’Est est là pour nous le rappeler. En revanche, l’investissement étranger peut être durable quand l’opérateur vient au Maroc pour la qualité de ses compétences, pour son savoir-faire développé dans un secteur donné, pour son environnement des affaires facilitant la création et le développement d’entreprises
et quand surtout il peut y gagner de l’argent.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *