Éditorial

Éditorial

Disparités entre les salaires, absentéisme, corruption…souvent quand on parle de ces maux qui rongent l’administration et de leurs répercussions sur l’économie, c’est presque exclusivement au secteur public qu’il est fait allusion. Or le secteur privé lui aussi est miné par ces problèmes et les répercussions sur l’économie peuvent même être plus directes et plus ravageuses. Mais on en parle très peu. La corruption dans le secteur privé est très répandue et peut être très dangereuse car elle touche à des activités sensibles comme les crédits, les achats et les approvisionnements, les chantiers de bâtiment et de construction… La disparité entre les plus hauts salaires et les plus bas dans les entreprises privées, notamment les grandes, est certainement beaucoup plus prononcée et plus flagrante que le secteur public. Certes, l’Etat n’y peut rien car il ne s’agit pas de deniers publics et les entreprises sont les seules à même d’y remédier à travers leur gouvernance. Mais c’est aussi le rôle de la CGEM et des associations professionnelles, de manière générale, que d’inciter le secteur privé à aller vers plus de transparence, d’intégrité et d’équité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *