Éditorial

Éditorial

Le gouvernement ou plus précisément certains ministres PJD pratiquent visiblement une communication sélective qui n’a strictement rien à voir avec ce qu’ils prônent en termes d’équité et d’égalité dans l’accès à l’information. D’abord, on remarquera ce clivage net et flagrant fait entre la presse arabophone et celle francophone. A ce que l’on sache, c’est un gouvernement de tous les Marocains et pas seulement des Marocains qui parlent et comprennent l’arabe. On peut comprendre que le PJD ait plus d’affinité avec les arabophones ou avec certains d’entre eux. Mais les ministres PJD semblent encore fonctionner sur la base de stéréotypes : un francophone n’est pas forcément une personne à référents culturels occidentaux, progressistes, anti-conservateurs…bref, une personne opposée au modèle de société du PJD. Et quand bien même il le serait…le gouvernement et l’administration ont le devoir de donner l’information et communiquer avec tous les Marocains de manière équitable indépendamment de la langue écrite ou parlée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *