Éditorial

Éditorial

Il y a un adage typiquement de chez nous qui dit «lazine la’mji bekri» et qui s’applique parfaitement à la délégation qui a piètrement représenté le Maroc aux derniers jeux olympiques de Londres. Ces sportifs, si on ose les appeler ainsi, ont non seulement été médiocres en termes de résultats, ont coûté un argent fou au contribuable pour leur séjour londonien, mais ils ont en plus laissé des ardoises que le Maroc doit aujourd’hui payer au comité d’organisation des jeux. Ainsi, nos sportifs n’ont même pas le savoir-vivre pour laisser leurs chambres en bon état. Certains ont cassé les canalisations de leurs salles de bains que les Anglais vont devoir réparer à la charge du comité olympique marocain. Mais nos amis british ont été très classe en ne réclamant au Maroc qu’une contribution d’environ 100.000 DH pour une facture de réparation qui dépasse le million de dirhams. C’est honteux…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *