Éditorial

Éditorial

La rentrée s’annonce chaude pour le gouvernement appelé à trouver des réponses adéquates à plusieurs dossiers assez compliqués. Dès la rentrée, l’équipe de Benkirane devra réussir un premier exercice et non des moindres. Il s’agit bien évidemment de l’élaboration du projet de loi de Finances 2013. Ce dernier devra donner une vision plus claire sur l’approche du gouvernement pour le maintien de l’équilibre des indicateurs macroéconomiques qui frôlent pratiquement toute la zone rouge. La future loi de Finances permettra également de connaître la stratégie de l’Exécutif pour la réforme des caisses de retraite et de la Caisse de compensation. A ce niveau, les responsables seront amenés à faire des choix. Seul bémol, la situation actuelle n’en offre pas beaucoup. Il va falloir donc appliquer des mesures parfois douloureuses par le gouvernement, tout en veillant au même moment à concrétiser ses promesses avant et post campagne électorale dans les domaines de l’emploi, la santé, le logement et l’enseignement. Sur ce plan, le chef de gouvernement n’aura également pas beaucoup de choix. Plus de huit mois après son investiture, les premiers signes d’impatience commencent déjà à apparaître.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *