Éditorial

Éditorial

Des atouts économiques et politiques, le Maroc en a à revendre. Ce sont des atouts qui seront mis en avant lors de la tournée royale dans les pays du Golfe. Il faut dire que le Royaume est aujourd’hui l’une des valeurs sûres dans le monde arabe sur le plan économique. C’est l’un des rares pays ayant géré intelligemment l’étape du Printemps arabe pour en sortir un peu plus fort. C’est aussi un pays qui conduit depuis des années déjà des réformes pour améliorer notamment son climat des affaires. Et malgré une très forte dépendance sur le plan énergétique du marché international et les inquiétudes sur ses déficits économique et budgétaire, le Maroc peut se targuer d’être parmi les pays qui continuent à produire de la croissance économique avec plus de 2% à la fin de l’exercice en cours. Ce sont là autant d’atouts capables de drainer encore plus d’investissements. Mais cette visite revêt aussi une importance politique et diplomatique en ce qui concerne la crise actuelle en Syrie et son impact sur la région. Le Maroc a toujours œuvré pour une solution équitable pour stopper les violences dans ce pays. La question sera certainement soulevée avec ses partenaires du Golfe au cours de ce périple royal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *